Reflexion, émotion et action comme déterminants du devenir d’un peuple

ddddddddddddddddddddddd

Qu’est-ce qu’il nous faut pour faire progresser notre société de façon significative? une question qui m’amène à poser la question du rôle et de la place de la reflexion, de l’emotion et de l’action dans la progression des sociétés. une reflexion qui peut se faire également au niveau de notre vie personnelle.

Comment et dans quelle mesure la reflexion, l’émotion et l’action déterminent-ils le destin d’un peuple ? Ces trois facteurs s’excluent-ils mutuellement ? quelles situations historiques pourraient illustrer les incidences exclusives de chacun d’eux ? ces facteurs peuvent-ils être hiérarchisés dans leurs niveaux de contribution à la destinée d’un peuple ? si oui, quels critères peuvent être utilisés pour cette hiérarchisation ?

http://vieetcancer.be/conseils-du-coach/resolutions-2016-la-roue-systemique-pour-trouver-l-equilibre-entre-action-emotion-et-reflexion

Action et reflexion

 

Inscrivez-vous à notre formation sur comment utiliser les techniques du coaching pour booster les performances de votre équipe

offre de formation MANAGER COACH

Inscrivez-vous à notre formation du samedi 24 mars 2018 sur comment utiliser les techniques du coaching pour booster les performances de votre équipe

Quel est votre niveau de performance en tant que manager ? Pensez-vous pouvoir mieux faire en termes de motivation de vos collaborateurs ? en termes de renforcement des liens entre les membres de votre équipe ? en termes d’autonomisation de vos employés pour qu’ils puissent prendre plus d’initiatives ? en termes de mobilisation de votre équipe autours de votre vision ?

Ne soyez pas un piètre manager

Certains chefs d’équipe se comportent comme des commandants d’unités militaires. Ils s’appuient sur leur pouvoir de chef, se contente de donner des ordres et espère se faire obéir automatiquement à la lettre. Malheureusement ils ont de très mauvais résultats, des ambiances de travail décevants et finissent par perdre leurs meilleurs collaborateurs. L’autorité de chef qu’on vous a conféré ne suffit pas pour que vous ayez de bons résultats avec votre équipe. 

Changez, dévenez un manager excellent
Les techniques du coaching vous offrent d’excellents outils pour mobiliser et motiver votre équipe. Si vous voulez changer votre façon de conduire vos équipes et obtenir de meilleurs résultats, je vous invite à la formation que nous organisons le samedi 24 mars 2018 au centre des conférences de Ouagadougou. Voici le lien d’inscription
https://app.digiforma.com/…/0994113294/traini…/8221/register
Vous apprendrez à utiliser les techniques du coaching pour mieux motiver vos collaborateurs, les amener à prendre des initiatives, renforcer les liens entre les membres de votre équipe, gérer les tensions internes et mobiliser tout le monde dans la dynamique de votre vision.

Participez à notre formation de Manager-Coach et apprenez des techniques pratiques et valorisante pour votre carrière de manager. 
La formation sera aminée par moi-même. J’utiliserai des enseignements théoriques et des cas concrets tirés de mon expérience dans le coaching des dirigeants et des équipes dirigeantes pour vous permettre de connaître et savoir utiliser des techniques éprouvées qui ont fait le succès des grands managers dans les plus grandes entreprises du monde.
Inscrivez-vous dès maintenant à l’adresse suivante.

https://app.digiforma.com/…/0994113294/traini…/8221/register

Pour plus d’information, contactez-nous au 71044444 / 76647772

Cheikh Anta Diop et la question sécuritaire en Afrique aujourd’hui

Au centre de presse pour le panel sur « Cheikh Anta Diop et la question sécuritaire en Afrique aujourd’hui » avec Diallo Abdoulaye Abdoul Karim Saidou et le Colonel Jean Pierre Bayala.
Selon la pensée de Cheikh Anta Diop, la sécurité précède le développement, et le développement politique précède le développement économique. Et pour lui, le choix de l’Etat fédéral est un choix entre l’existence et la disparition. C’est l’Etat fédéral qui donne les moyens de garantir la sécurité de nos territoires. Malheureusement on peut constater que nos États ont choisi de demeurer des micros États. Faut-il en tirer la conclusion que nous courons à notre perte ? La difficulté actuelle à laquelle nos États (Burkina Faso, Mali, Niger) sont confrontés pour assurer la sécurité de nos frontières communes face au défi des attaques terroristes, montre à quel point l’émiettement de nos territoires nous rendent vulnérables et sans avenir viable.

Whatsapp vient de réduire les partages de fichiers à 5 pour lutter contre les fakenews

Whatsapp vient de réduire les partages de fichiers à 5 pour lutter contre les fakenews. Désormais les utilisateurs de la plateforme ne pourrons faire que 5 partages pour un seul fichier. Dans la pratique, un utilisateur qui voudrait diffuser un fichier ne pourra le partager qu’à un potentiel de 1 280 utilisateurs si on considère qu’il peut partager dans 5 groupes. Un groupe est limité à 256 membres. L’effet de cette restriction est moins la réduction du nombre de personnes qui seront touchées, que le ralentissement de la vitesse de propagation d’une nouvelle. En reduisant cette vitesse, whatsapp donne plus de chances pour contrer une information fausse.
La restriction est a saluer même si elle peut toujours être contournée par les esprits malveillants. Il s’agira pour eux de multiplier les fichiers et les groupes de partage différenciés.
Cette decision intervient après que des partages de fausses informations et de photos non contextualisées ont provoqué une vague de lynchages en Inde. On voit ici à quel point les réseaux sociaux peuvent avoir un effet extrêmement nocifs pour la société.
La decision de Whatsapp porte sur un aspect clé au sujet des effets negatifs des réseaux sociaux: le partage. Cette fonctionnalité est d’autant plus néfaste que les internautes ont tendance à « se refuser de réfléchir » sur ce qu’ils reçoivent sur les réseaux sociaux. Pourtant deux axes de réflexions s’imposent à toute personne responsable qui reçoit une information:
1. L’origine de l’information: qui l’a publié? Quelle est l’histoire de cette personne? Quelle est son actualité? Quelles sont ses intentions?
2. Les effets du message: quels sont les conséquences possibles de la diffusion de cette information ? Quelles conséquences positives ou négatives sur la vie d’une personne, d’une communauté, d’un business, d’une négociation, d’une affaire en justice ?
Les utilisateurs des réseaux sociaux doivent s’obliger à cette double réflexion avant de partager une information, au risque d’être un pion que quelqu’un utilise pour atteindre ses objectifs que nous ignorons. Sans cette réflexion, on peut transformer une information anodine en une vrai bombe sociale.
Reguler les reseaux sociaux, c’est à coup sûr responsabiliser les internautes sur l’acte de partage: si tu partage une information, tu est entièrement responsable des infractions postées par le message et sa publication. En d’autres termes, partager c’est publier, c’est « intégralement » affirmer.
La restriction que whatsapp vient de faire est un premier pas qui doit se poursuivre sous la pression des États et des organisations non gouvernementales, parce qu’en soi, ces restrictions causent d’énormes manques à gagner pour la firme Facebook, propriétaire de la plateforme watsapp.

Que notre patriotisme soit plus fort que notre adversité en 2019

Toutes les guerres prennent fin autour d’une table. Le tout est de savoir à la quelleième victime on se convainc d’y aller. Une victime de plus est une victime de trop. Faire face au #défi_sécuritaire, c’est faire face à notre fracture interne. Les accusations de part et d’autre portant sur tout et sur n’importe quoi ne sont que l’expression de cette fracture, et non des ambitions sincères de résoudre la crise sécuritaire.
Pour 2019, je nous souhaite une année de #dialogue sincère et #fraternel. Pas une année d’accusations mutuelles (nous avons grandement réussi ça en 2018. On peut même nous décerner un trophée pour ça).
Pour ma part, Il n y a même pas lieu de se souhaiter une bonne et heureuse année 2019. Pourquoi penser que 2019 sera bonne et heureuse, si nous avons dernière la tête des plans pour se lapider les uns les autres pendant les 335 jours à venir ?
Nous devons nous interpeller pour que nos orgueils, nos intérêts égoïstes cèdent à notre attachement à la mère patrie. Nous devons tous nous interppeler à poser des actes clairs et concrets de #rapprochement, de dialogue, de #réconciliation et de co-responsabilisation, si nous voulons que 2019 soit meilleure à 2018. Sinon (c’est une vérité implacable) elle ne le sera pas. Si nous sommes « un peuple » comme le dit notre hymne nationale, nous vaincrons. Mais si nous sommes des groupuscules qui s’entredechirent, l’ennemie externe nous apportera main forte pour aller à notre perte.
Passez un bon réveillon et que notre patriotisme soit plus fort que notre adversité en 2019.

Passez à la puissance supérieure, devenez un manager d’excellence

Ce samedi, jai animé une formation sur le management d’excellence. Le Manager d’excellence c’est le manager qui a dépassé le cap de la performance et qui se préoccupe désormais de faire progresser continuellement son entreprise ou son equipe. Il invente des solutions nouvelles ou optimise celles existantes grâce a ses qualites de leader qui lui permettent d’amener ses collaborateurs à se surpasser et à créer des solutions toujours plus compétitives.

Le manager d’excellence a les qualités d’un coach, d’un

stratège et d’un communicateur. Et il sait mettre tous ces talents à la disposition des grandes ambitions qu’il nourrit pour son équipe ou son entreprise.

Merci aux Lions club Ouagadougou Acacia pour la confiance et plein succès aux participants.

4 clés pour bien intégrer une équipe de travail

Toute entreprise, tout service, toute équipe fonctionne suivant des règles formellement établies et des codes informelles qui se sont construits au fil de l’histoire de l’organisation et selon les pratiques quotidiennes entre les acteurs en présence. Pour bien intégrer une équipe, il vous faut saisir ces règles et ces codes qui ne sont pas forcement cohérents pour le nouveau venus, mais qui le sont dans la logique de l’équipe. Si vous intégrez un nouveau service ou une nouvelle équipe, voici 4 clés qui vous permettront de bien cerner cette réalité et bien vous insérer dans votre équipe.

1. Observez la circulation de l’information

La façon dont l’information circule dans le service est un important indicateur de l’athmosphère de travail. Les informations sont-elles transmises de façon formelle ou informelle ? Quel support est privilégié, l’écrit ou l’oral ? Y a t-il plusieurs circuits d’information ? Sont-ils tous officiels ? Quels types d’information sont véhiculés dans les circuits parallèles ?

2. Appréhendez le processus de décisions

Cherchez à savoir comment se prennent les décisions. Les managers décident-ils ? Assument-ils leurs décisions ? Cherchent-ils à se couvrir ? Consultent-ils leurs collaborateurs ? Se referent-ils toujours à la hiérarchie ?

3. Décryptez le systeme de récompense

Cherchez à connaître le type de récompense qui se fait dans le service. Qu’est-ce qu’on récompense: l’assiduité, les idées, l’engagement, la soumission au chef… ? Par quoi récompense t-on: de l’argent, des moyens de travail, une promotion… ? Les règles de récompense et de promotion sont-elles clairement établies et connues de tous ? Les récompenses sont-elles objectives ou arbitraires ?

4. Identifiez le système de valeur

Qu’est ce qui se fait et qu’est-ce qui ne se fait pas ? Quels sont les critères pour recruter, pour faire une promotion ? Qu’est-ce qui est sanctionné ? Étudiez la culture de l’entreprise en faisant attention aux comportements des individus ? Identifiez les éventuels decallages: les comportements sont-ils conformes aux regles formelles ? Sont-ils conformes aux discours officiels ? Le discours officiel est-il arrimé aux règles formelles ?

On a tous un peu (sinon même beaucoup) de notre père en nous

Quand je commençais mon expérience d’entrepreneur, j’ai eu un échange avec mon père au cours duquel je lui ai demandé de faire des #prières pour moi afin que mes affaires marchent.

– tu crois que ça t’aidera ? M’avait-il demandé l’air un peu moqueur. Pour avoir été lui-même #entrepreneur, il sait bien de quoi il parle.

– (plutôt embarrassé) euh oui !

– ma prière ne fera pas réussir tes affaires, me dit-il solennellement. C’est ta prière qui le fera. C’est à toi de prier pour ton entreprise. Tu sais pourquoi ? Parce que les prières qui sont mieux reçues par Dieu sont celles que disent nos actions. Dieu est plus attentif à ce que nous faisons. Nos actions sont de puissantes prières. Ce sont elles qui sont les vraies prières. C’est pourquooi nous ne pouvons pas tromper Dieu en disant quelque chose de la bouche et en nous comportant à l’inverse. Toi-même ou quelqu’un d’autre peut prononcer les prières que tu veux, mais les effets de ces prières ne seront pas extraordinaires sur ton entreprise. Ces prières doivent être un premier pas qui précède ta vraie prière, c’est à dire ce que tu fais. Si tu demande à Dieu d’apporter la réussite à ton entreprise, tu devras faire cette prière par ton investissement et ton sérieux dans ton travail. C’est par cette voie que Dieu passe pour apporter la réponse à ta prière. Mes bénédictions t’accompagneront toujours. Mais pries toi-même par ta bouche et par tes actions pour la réussite de ton entreprise. Dieu agira par la suite. Fais beaucoup d’effort, sois patient et tu verras.

J’allais dire 《le coach Papa!》

Ce conseil qu’il m’a donné quelques mois avant sa mort est devenu pour moi une philosophie de vie que je met en application dans tout ce que je fais. Et quand j’analyse aujourd’hui mon choix professionnel de coach, j’en viens à dire que j’ai prie quelque chose de cette façon qu’il avait de t’aider sans te donner la solution, de t’aider en t’amènant à prendre conscience de ton propre pouvoir et en te donnant envie de l’exploiter.

Merci papa et… bonne fête là où tu es.

Bonne fête à tous les papas.

Partageons les savoirs et les énergies positives

Notre progression est garantie si chacun de nous sait comment faire et a envie d’agir pour son propre bien-être et pour le bien de tous. Si tu veux briller et voir ton pays briller, partager les savoir et les énergies positives devient un impératif pour toi. Partager les informations heureuses et valorisantes donne à chacun de nous une envie et une fierté d’agir pour les notres et pour notre pays.
Faisons plus d’efforts pour partager des connaissances et des informations valorisantes pour les #burkinabè et pour le #Burkina_Faso.
Partager des informations valorisantes relève d’un effort particulier dont nous devons prendre conscience. Il faut le vouloir. Les mauvaises nouvelles, les nouvelles dévalorisantes, les injures a notre pays et à l’Afrique, sont faciles à faire et génèrent beaucoup de « likes » et de commentaires – tout autant négatifs – parce qu’elles touchent à la fibre émotionnelle. Pour dire tout le mal que vous pensez de quelqu’un ou de quelque chose, vous n’avez pas besoin d’une sagesse particulière si toutefois cela requiert un grain de sagesse); il vous suffit juste de vous plier à vos bas instincts primitifs. Mais ces commentaires négatifs sapent le morale de vos amis, parents. Ils sapent le morale des burkinabè, nous enlèvent toute envie d’agir pour notre patrie et nous donnent plutôt envie de fuire de chez nous, au risque d’être esclave chez quelqu’un ou mourir dans le désert ou en mer.
Ces mauvaises nouvelles, commentaires dégradants, indignations viscerales à profusion nous donnent une mauvaise image auprès des autres. Et c’est suivant cette mauvaise image que les autres vont collaborer avec nous. Donc il ne faut pas être surpris qu’ils nous prennent pour la poubelle du monde et veullent traiter avec nous en nous donnant un rôle dévalorisant. Qu’ils ne cherchent pas à nous avoir comme partenaires en affaires mais comme ouvriers (à surveiller à la loupe). Qu’ils manquent de respect à nos chefs choisissent pour nous ce qu’ils refusent à leur communauté.
Il convient certes de relever des faits imparfaits pour attirer l’attention sur ce qu’il faut faire, mais attachons nous à publier des nouvelles heureuses et valorisantes. Ce sont des messages qui obligent les autres à une attitude respectable à notre endroit, qui motivent nos jeunes à se battre pour leur pays et génèrent ainsi une progression substantielle de notre société. Ces nouvelles-là existent. Il nous faut seulement les considérer, leur donner de l’importance et prendre conscience de leur effet positif sur notre société. C’est ainsi que nous contribuons vraiment à faire progresser le pays et l’ #Afrique. Publions plus de bonnes nouvelles.
Partageons les savoirs et les énergies qui font briller le Burkina et l’Afrique.
#coach Azize BAMOGO