président Kafando à décidé mais le problème est-il résolu ?

image

Le discours du président Kafando à la nation m’inspire deux observations.
1- le manque d’indication sur les causes de la crise. Dans l’ensemble de ses deux discours, le président n’a pas donné le moindre indication sur les causes de la crise. Ce qui peut laisser perplexe quand à l’efficacité des solutions qu’il propose. Du reste une solution n’en est une qu’au regard de la cause du problème auquel il s’attaque. L’adresse du president ne dit pas ce qui pose ou à posé problème, ni entre qui cela posait problème, encore moins ce qui se négociait avec les sages. Ce choix de ne pas  communiquer officiellement sur les éléments clés de la crise peuvent donner lieu à des décryptages divers et à une question de fond: le problème est-il résolu ? Pourquoi est-il préférable de ne rien dire sur le fond de la crise?
2- le président a « dicté » sa solution, mais qu’en disent les principaux concernés ? Dans la negociation d’une crise, la crise n’est résolue que lorsque les protagonistes en conviennent. Ici, on n’a pas entendu les protagonistes dire qu’ils sont d’accord avec les solutions du president, encore moins sengager à les respecter. Ils gardent donc toute possibilité de revenir à la charge. Du reste, ils peuvent être à se dire que les décisions du president n’engagent que lui seul. Le président Kafando donnera plus de force à sa solution s’il obtient des protagonistes un engagement public à la respecter.

Le mot marquant du discours du president aura été le « je le dis tout net » adressé à l’armée pour sonner la fin de la récréation.
Ce « tout net » est tout de même un bon choix pour le président Kafando car s’il l’adresse directement à l’armée, il le destine indirectement aux frondeurs de la société civile à qui le président du Faso fait une saignée profonde en réduisant les pouvoirs de leur champion Zida et en sautant leur amblématique Barry. L’expression dénote également d’une prise d’autorité du president sur les « tout puissant » de l’armée. Acte de courage qui lui a demandé d’aller puiser au fond de ses ressources comme le laisse voir son grand décalage corporel au moment de « dire tout net » à l’armée qu’elle cause vraiment problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s