De la nécessité d’un désarmement verbal pour la synergisation des forces constructives

image

J’ai présenté ce samedi une communication sur la nécessité d’un désarmement verbal pour réorienter les actions et ajuster les attitudes en vue d’unir les forces pour la construction d’un Burkina gagnant. C’était dans le cadre d’une conférence publique organisée par l’institut Tiemoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement. J’ai beaucoup apprécié la participation de l’auditoire très jeune qui pense globalement que la justice est indispensablé à l’encrage de la paix. Ce qui est vrai.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s