Que chacun fasse son travail et le pays gardera son étoile.

La polémique autour du décor de fond de l’émission de la Radio nationale qui a soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux m’amène à faire deux observations: (1) il faut laisser les professionnels faire leur travail, (2) il faut lever l’interdiction faite aux structures de l’Etat de réaliser des activités et des gadgets de communication.

1) Qu’on laisse les professionnels de la decoration faire leur travail. Evitons que des gens viennent jouer les apprentis sorciers en tuant un secteur economique et en causant despréjudices (souvent irréparables) aux annonceurs.

visiblement, cette décoration n’a pas été faite par un professionnel. Un professionnel ne prendrait pas un noeud pour une étoile. Il vérifierait le nombre de pointes de l’étoile. Il vérifierai l’orientation et l’emplacement de l’étoile sur le drapeau. Il saurait qu’on n’apose rien sur le drapeau. Le professionnel réfléchira en amont sur la justesse et les modalités d’exploitation du drapeau dans le décor de cette émission. Parce que pour le professionnel, au delà de l’esthétique, c’est le message que véhicule le decor qui importe. Pour le professionnel, chaque pièce du décor est message en soi et message dans son rapport avec les autres pièces.

Notre pays compte aujourd’hui de nombreuses agences de communication (certaines sont même spécialisées dans la decoration) qui font d’excellents travaux en matière de décoration. L’une d’entre elles aurait pu produire un décor digne d’un espace qui accueille le Premier ministre. Il faut leur permettre de faire leur travail et tout ira pour le mieux. Si le travail est fait par ce qui savent le faire, C’est le pays qui gagne en image de qualité mais égalementen termes d’incidence sur le developpement.

La lois sur la publicité, très orientée sur la quête de qualité, donne d’ailleurs l’exclusivité de la vente des services de conseil, d’édition et de régie en publicité aux professionnels de ces métiers. Il est indispensable ici que les structures étatiques montrent le bon exemple en étant les premières à respecter les dispositions de la lois.

2) Qu’on remette la communication à sa place. Les aspects communicationnels ne sont pas à négliger, sinon on perd le tout. Il y a quelques années, le gouvernement (de Luc Adolph Tiao) avait pris la décision d’interdire aux structures de l’Etat de produits des gadgets de communication et de réaliser des activités de fin d’année au bénéfice des travailleurs. Cette décision résulte d’une compréhension très étroite de la communication (même s’il faut s’accorder avec le gouvernement de l’époque que certaines autorités utilisaient régulièrement la ligne communication de leur budget pour faire des surfacturations, mais la solution aurait pu être autre).

La polémique actuelle autour de cette étoile qui est un papillon illustre bien la grande importance de la communication. Sans une bonne communication, vous perdez tout le bénéfice de votre investissement stratégique. Personne ne parle de l’intérêt de cette émission qui a mobilisé une forte équipe de la RTB, des moyens colossaux, des ressources financières conséquentes. Personne ne parle du contenu de l’intervention du Premier ministre que son équipe a pris des jours et des nuits à préparer, qu’il a dû lui-même certainement répéter des heures durant. Tout cela n’aura pratiquement servi a rien, puisque les gens ne parlent que d’une étoile qui était un papillon.

La communication ce n’est pas du folklore inutile. C’est ce qui vous garantit l’atteinte de vos objectifs stratégiques. Lever les interdictions sur les services et gadgets publicitaires, laisser les professionnels faire leur teavail sont des indispensables si on veut éviter de mettre des millions dans une activité pour que les gens n’en retiennent rien de vous, pire que cette activité vous revienne à la figure comme un boomerang malencontreux. Quand il s’agit particulièrement des activités à forte visibilité et qui concerne les institutions de la république, le soin en matière de communication n’est pas de trop, il nous garantira une image étoilée au yeux du monde.