Que chacun fasse son travail et le pays gardera son étoile.

La polémique autour du décor de fond de l’émission de la Radio nationale qui a soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux m’amène à faire deux observations: (1) il faut laisser les professionnels faire leur travail, (2) il faut lever l’interdiction faite aux structures de l’Etat de réaliser des activités et des gadgets de communication.

1) Qu’on laisse les professionnels de la decoration faire leur travail. Evitons que des gens viennent jouer les apprentis sorciers en tuant un secteur economique et en causant despréjudices (souvent irréparables) aux annonceurs.

visiblement, cette décoration n’a pas été faite par un professionnel. Un professionnel ne prendrait pas un noeud pour une étoile. Il vérifierait le nombre de pointes de l’étoile. Il vérifierai l’orientation et l’emplacement de l’étoile sur le drapeau. Il saurait qu’on n’apose rien sur le drapeau. Le professionnel réfléchira en amont sur la justesse et les modalités d’exploitation du drapeau dans le décor de cette émission. Parce que pour le professionnel, au delà de l’esthétique, c’est le message que véhicule le decor qui importe. Pour le professionnel, chaque pièce du décor est message en soi et message dans son rapport avec les autres pièces.

Notre pays compte aujourd’hui de nombreuses agences de communication (certaines sont même spécialisées dans la decoration) qui font d’excellents travaux en matière de décoration. L’une d’entre elles aurait pu produire un décor digne d’un espace qui accueille le Premier ministre. Il faut leur permettre de faire leur travail et tout ira pour le mieux. Si le travail est fait par ce qui savent le faire, C’est le pays qui gagne en image de qualité mais égalementen termes d’incidence sur le developpement.

La lois sur la publicité, très orientée sur la quête de qualité, donne d’ailleurs l’exclusivité de la vente des services de conseil, d’édition et de régie en publicité aux professionnels de ces métiers. Il est indispensable ici que les structures étatiques montrent le bon exemple en étant les premières à respecter les dispositions de la lois.

2) Qu’on remette la communication à sa place. Les aspects communicationnels ne sont pas à négliger, sinon on perd le tout. Il y a quelques années, le gouvernement (de Luc Adolph Tiao) avait pris la décision d’interdire aux structures de l’Etat de produits des gadgets de communication et de réaliser des activités de fin d’année au bénéfice des travailleurs. Cette décision résulte d’une compréhension très étroite de la communication (même s’il faut s’accorder avec le gouvernement de l’époque que certaines autorités utilisaient régulièrement la ligne communication de leur budget pour faire des surfacturations, mais la solution aurait pu être autre).

La polémique actuelle autour de cette étoile qui est un papillon illustre bien la grande importance de la communication. Sans une bonne communication, vous perdez tout le bénéfice de votre investissement stratégique. Personne ne parle de l’intérêt de cette émission qui a mobilisé une forte équipe de la RTB, des moyens colossaux, des ressources financières conséquentes. Personne ne parle du contenu de l’intervention du Premier ministre que son équipe a pris des jours et des nuits à préparer, qu’il a dû lui-même certainement répéter des heures durant. Tout cela n’aura pratiquement servi a rien, puisque les gens ne parlent que d’une étoile qui était un papillon.

La communication ce n’est pas du folklore inutile. C’est ce qui vous garantit l’atteinte de vos objectifs stratégiques. Lever les interdictions sur les services et gadgets publicitaires, laisser les professionnels faire leur teavail sont des indispensables si on veut éviter de mettre des millions dans une activité pour que les gens n’en retiennent rien de vous, pire que cette activité vous revienne à la figure comme un boomerang malencontreux. Quand il s’agit particulièrement des activités à forte visibilité et qui concerne les institutions de la république, le soin en matière de communication n’est pas de trop, il nous garantira une image étoilée au yeux du monde.

Reflexion, émotion et action comme déterminants du devenir d’un peuple

ddddddddddddddddddddddd

Qu’est-ce qu’il nous faut pour faire progresser notre société de façon significative? une question qui m’amène à poser la question du rôle et de la place de la reflexion, de l’emotion et de l’action dans la progression des sociétés. une reflexion qui peut se faire également au niveau de notre vie personnelle.

Comment et dans quelle mesure la reflexion, l’émotion et l’action déterminent-ils le destin d’un peuple ? Ces trois facteurs s’excluent-ils mutuellement ? quelles situations historiques pourraient illustrer les incidences exclusives de chacun d’eux ? ces facteurs peuvent-ils être hiérarchisés dans leurs niveaux de contribution à la destinée d’un peuple ? si oui, quels critères peuvent être utilisés pour cette hiérarchisation ?

http://vieetcancer.be/conseils-du-coach/resolutions-2016-la-roue-systemique-pour-trouver-l-equilibre-entre-action-emotion-et-reflexion

Action et reflexion

 

Inscrivez-vous à notre formation sur comment utiliser les techniques du coaching pour booster les performances de votre équipe

offre de formation MANAGER COACH

Inscrivez-vous à notre formation du samedi 24 mars 2018 sur comment utiliser les techniques du coaching pour booster les performances de votre équipe

Quel est votre niveau de performance en tant que manager ? Pensez-vous pouvoir mieux faire en termes de motivation de vos collaborateurs ? en termes de renforcement des liens entre les membres de votre équipe ? en termes d’autonomisation de vos employés pour qu’ils puissent prendre plus d’initiatives ? en termes de mobilisation de votre équipe autours de votre vision ?

Ne soyez pas un piètre manager

Certains chefs d’équipe se comportent comme des commandants d’unités militaires. Ils s’appuient sur leur pouvoir de chef, se contente de donner des ordres et espère se faire obéir automatiquement à la lettre. Malheureusement ils ont de très mauvais résultats, des ambiances de travail décevants et finissent par perdre leurs meilleurs collaborateurs. L’autorité de chef qu’on vous a conféré ne suffit pas pour que vous ayez de bons résultats avec votre équipe. 

Changez, dévenez un manager excellent
Les techniques du coaching vous offrent d’excellents outils pour mobiliser et motiver votre équipe. Si vous voulez changer votre façon de conduire vos équipes et obtenir de meilleurs résultats, je vous invite à la formation que nous organisons le samedi 24 mars 2018 au centre des conférences de Ouagadougou. Voici le lien d’inscription
https://app.digiforma.com/…/0994113294/traini…/8221/register
Vous apprendrez à utiliser les techniques du coaching pour mieux motiver vos collaborateurs, les amener à prendre des initiatives, renforcer les liens entre les membres de votre équipe, gérer les tensions internes et mobiliser tout le monde dans la dynamique de votre vision.

Participez à notre formation de Manager-Coach et apprenez des techniques pratiques et valorisante pour votre carrière de manager. 
La formation sera aminée par moi-même. J’utiliserai des enseignements théoriques et des cas concrets tirés de mon expérience dans le coaching des dirigeants et des équipes dirigeantes pour vous permettre de connaître et savoir utiliser des techniques éprouvées qui ont fait le succès des grands managers dans les plus grandes entreprises du monde.
Inscrivez-vous dès maintenant à l’adresse suivante.

https://app.digiforma.com/…/0994113294/traini…/8221/register

Pour plus d’information, contactez-nous au 71044444 / 76647772

Utilisez votre intelligence naturaliste pour réussir vos prises de parole en public

L’intelligence naturaliste est la capacité que vous avez de prendre conscience de votre environnement, de saisir ce qui se passe ici et maintenant. Quand cette capacité n’est pas mis en activité, l’orateur risque de ne pas être compris, de ne pas être suivi, voire même d’être rejeté et hué.

Imaginez une hyenne qui avance dans la broussaille et qui entend un bruit.  Elle s’immobilise, lève la tête, ouvre les yeux, tend les oreilles, met en activité l’ensemble de ses sens pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger en présence (ça peut être un prédateur) . Et puis elle cherche à voir s’il ne s’agit pas d’une ressource pour elle (ça peut être une proie). Ainsi se comporte l’orateur talentueux avant sa prise de parole en public. 

L’orateur doit prendre conscience de son environnement d’intervention afin d’éviter les pièges en perspective et afin de mieux exploiter les opportunités.  Il utilise tous ses sens pour SENTIR son auditoire,  flairer ce qui se trame en fond dans son public sans être visible en surface. Pour cela,  Il doit se poser un certain nombre de questions:

– qui sont les individus en présence ? 

– quel est leur état physique et leur état émotionnel ? 

– quels types de rapport il y a entre les gens à qui je vais m’adresser: s’agit-il d’un groupe homogène, d’entités qui se méconnaissent,  qui sont opposés ? 

– sont-ils favorables à ce que je m’apprête à dire ou y sont-ils plutôt opposés ? 

– Quelle est l’ambiance actuelle au sein de mon auditoire ? 

– A quel sentiment ou émotion ramène le cadre dans lequel j’interviens ? 
L’orateur doit par la suite chercher à s’aligner sur cette réalité. Il est impératif qu’il prenne appui sur ce réel pour choisir sa démarche argumentaire, sa posture, ses mots clés, ses illustrations, ses sujets d’humour. 
Si vous voulez développer votre intelligence naturaliste, je serai heureux de vous recevoir dans l’une de nos formations pour développer les compétences oratoires des hommes et femmes qui veulent influencer leur monde.