Dédicace à Bobo Dioulasso

J’ai procédé à la dédicace de mon livre sur la prise de parole ce jeudi 20 juillet 2017 à l’Institut Français de Bobo Dioulasso.  

Ce fut l’occasion pour moi d’expliquer mon ambition de contribuer à la capacitation des managers et des leaders afin que ces derniers jouent pleinement leur rôle de guidance au Burkina Faso et en Afrique.  

Le public étaient composé d’amis, de connaissances et de lecteurs de la ville de Bobo Dioulasso qui ont appris la nouvelle de la dédicace grâce au communiqué qui est passé  sur la radio savane Fm.  Merci à monsieur Gervais Somda,  DG de la radio qui nous a apporté ce appui. 

Je voudrais adresser un grand merci à mes amis de la presse de Bobo Dioullasso qui ont fait le deplacement: la rtb télé et ratio,  sidwaya,  l’express du Faso,  le quotidien,  radio oméga,  radio ouaga fm,  radio lpc, lefaso.net… Un merci tout particulier à mon ami et frère Sama,  Directeur de la rtb2 Bobo et à Mme la déléguée régionale ouest du CSC qui m’ont fait l’honneur de venir à la cérémonie de dédicace.  Merci à la directrice de l’Institut Français qui a mis la salle à notre disposition sans frais.  Merci à l’équipe de VAPAJ qui a assuré l’organisation matérielle de la cérémonie.  Merci à mon ami et frère Salif Raymond Zida de savane fm bobo qui a coordonné toute l’activité. 

Comment élaborer un projet culturel efficace 

J’anime depuis ce matin à Bobo Dioulasso un atelier de formation sur l’élaboration de projet culturel. L’atelier est organisé par la compagnie Sanou la Sanu et regroupe une vingtaine d’opérateurs culturels de la ville de Bobo Dioulasso. L’objectif est de renforcer le professionnalisme des acteurs culturels. S’il est vrai que notre pays est un pays de culture, il ne demeure pas moins vrai que les entreprises de ce secteur opèrent pour la quasi-totalité dans l’informel. Toute chose qui réduit leurs effets économiques et leurs capacités à vendre notre culture aussi bien au plan national qu’à l’étranger.

Dans la première partie de mon intervention, j’ai mis l’accent sur la nécessité d’agir en « pro » en envisageant les initiatives culturelles avec des projets bien ficelés qui sont artistiquement impressionnants, culturellement encrés et économiquement rentables. Et cela ne peut-être que l’oeuvre du bon manager de projet culturel donc j’ai dépeint les qualités personnelles et les compétences professionnelles. 

Dans la seconde partie de on intervention, j’ai donné des clesour réussir l’élaboration du projet culturel. 1. Quel contenu pour avoir un projet convaincant, 2. Soigner la forme pour faire bonne impression et 3. Ajouter des documents en annexe pour donner plus de poids à votre dossier. 

À l’issue des présentations, les participants se sont rencontrés en petits groupes pour pratiquer: chaque groupe à proposer une idée de projet culturel pour lequel il a élaboré un projet. Les projets ont étés présentés en plénière et discutés par les participants. J’ai donné quelques conseils pratiques pour finir. Un fichier canevas de projet culturel à été remis aux participants pour s’exercer et surtout avoir une base pour leurs premiers documents.